International Gear Conference : Safran Transmission Systems dévoile les conclusions de sa recherche sur le programme LEAP

Du 27 au 29 août, les équipes de Safran Transmission Systems ont participé à l’International Gear Conference de Lyon pour présenter les résultats de leur étude portant sur la mesure du comportement vibratoire des éléments de transmission de puissance. Une méthode mise en œuvre dans le cadre du programme de développement du moteur LEAP. Rencontre avec Diane Gueudry, Ingénieur Outils et Méthodes Calculs chez Safran Transmission Systems et co-auteur de cette étude.

 

​Safran sponsorise cette nouvelle édition de l'International Gear Conference. Quel est l'enjeu de cette conférence pour Safran Transmission Systems ?

Cette conférence, qui se tient tous les quatre ans, regroupe les meilleurs spécialistes des transmissions de puissance au monde. Ce forum nous donne notamment accès à un état des lieux des avancées dans le domaine, non seulement au sein de l'aéronautique, mais aussi dans d'autres secteurs industriels. C'est aussi une occasion unique pour découvrir le niveau de recherche de la communauté scientifique, tout en échangeant avec de potentiels partenaires. Nous sommes également très heureux de sponsoriser ce rendez-vous et de partager, à cette occasion, notre étude sur le comportement vibratoire des engrenages aéronautiques. Cela offre une belle visibilité à Safran Transmission Systems et nous permet d'affirmer notre expertise.

Pouvez-vous nous présenter les objectifs de cette étude ?

Ce travail de recherche s'inscrit dans un contexte de développement de moteurs d'avions toujours plus performants et de montée en puissance de la production du moteur LEAP de CFM International*, auquel nous participons. Afin d'améliorer l'efficacité de nos équipements, nous cherchons à augmenter la vitesse de rotation des engrenages tout en réduisant leur masse. Problème : en modifiant le comportement vibratoire, cela peut entrainer une usure prématurée des pièces de structure ou des pignons. Grâce à cette étude, nous sommes aujourd'hui à même de proposer une méthode de calcul permettant de connaître précisément les comportements vibratoires en amont d'essais et de fabrication des pignons. Cette technique, utilisée notamment pour le moteur LEAP, nous a confortés dans la maitrise du comportement de nos pièces.

Quelle a été votre démarche de recherche ?

Cet outil de calcul est le fruit d'un véritable travail d'équipe et notamment d'une collaboration étroite entre le bureau d'études et le service des essais. Nous avons procédé en deux étapes. Tout d'abord, une phase de calcul afin d'estimer le comportement vibratoire des pignons et les phénomènes associés. Dans un second temps, nous avons effectué des essais sur des pignons statiques, puis en rotation, grâce à des moyens de mesures dynamiques de plus en plus performants. Ces essais nous ont permis de valider notre méthode de calcul.

Que va apporter cette étude à Safran Transmission Systems et à l'industrie aéronautique en général ?

Valider le comportement des pignons avant la fabrication permet d'en optimiser la définition et d'assurer leur longévité tout en réduisant leur masse au maximum. Cette anticipation est aussi source d'économies et participe à l'amélioration de la satisfaction client. De plus, cette meilleure compréhension des contraintes sur nos pièces est fondamentale pour les futures innovations de Safran Transmission Systems.

* co-entreprise entre Safran et GE

sts_insite_igc_2018_600.jpg
Stand Safran, de gauche à droite : Vincent Abousleiman (Safran Transmission Systems - co-auteur de l'étude), Zoltan Zsiga (Safran Aircraft Engines), Christophe Oulerich (Safran Aircraft Engines), Adrien Simon (Safran Transmission Systems) et DianeGeudry (Safran Transmission Systems - co-auteur de l'étude). Absents sur la photo : Simon Thibault (Safran Tech) et Matthieu Herran (Safran Helicopters Engines)

 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer